TIBALA

Chers amis de la liberté et de la souveraineté des peuples, La démocratie ne s'impose ni par la force, ni de l'étranger pas plus qu'elle ne s'achète ! Elle se construit pas à pas dans le respect des peuples et de leurs institutions souveraines. Mais courage, résistons et soutenons le souverainiste Laurent GBAGBO car son combat, c'est aussi le nôtre, celui de tous les citoyens libres et égaux en droit. Après avoir armé, formé, financé, renseigné et protégé les rebelles de OUATTARA depuis 2002, la France a imposé son poulain à la tête de la Côte d'Ivoire pour garder la mainmise sur les richesses de ce pays (pétrole, cacao, café,...). Elle participe activement à l'épuration ethnico-politique qui se poursuit dans l'indifférence coupable tant de la Communauté Internationale que des média et des partis de gouvernement.

samedi 5 novembre 2016

LES IVOIRIENS REJETTENT MASSIVEMENT LA CONSTITUTION DE OUATTARA PAR OUATTARA ET POUR OUATTARA

MEETING DU FRONT DU REFUS PLACE FICGAYO DE YOPOUGON CE SAMEDI  05 NOVEMBRE 2016

En dépit des tentatives d'intimidation du pouvoir sous forme d'arrestations d'opposants AVANT, PENDANT et APRES ce nouveau giga meeting du NON A LA KONGSTITUTION DE OUATTARA, les Ivoiriens ont massivement répondu à l'appel du Front du Refus. Ils continuent de protester contre la confiscation du pouvoir par OUATTARA et son clan à travers leur MAINMISE sur les institutions du pays.

#Civ #FrontDuRefus : Meeting de l'opposition à Yopougon-Ficgayo 

Par #REZOPANACOM (Crédit photos et vidéos)
 
LES DISCOURS :
"Quand nous entendons des acclamations, nous savons les responsabilités que vous nous confiez. Nous avons du respect pour le peuple, car ce peuple nous répond toujours. Il était donc important pour nous de venir vers ce peuple pour lui apporter réconfort, réconforter les blessés des manifestations. Je suis venu vous dire quelque chose, n'ayez peur de personne. Respectez tout le monde, mais ne vous laissez pas intimider. Vous demandez les mots d'ordre, mais les mots d'ordre c'est vous. Veillez sur la Civ, c'est un mot d'ordre. 
Des mots d'ordre viendront, mais déjà soyez déterminés pour ce combat que nous avons commencé.Laurent GBAGBO nous a enseigné quoi choisir entre la capitulation et le combat. Vous avez choisi le combat, et nous allons le mener."  

Gala Kolebi 5 h
L'autre GBAGBO (le président SANGARÉ ) a dit: "Comme la Victoire marche vers nous sachons aller vers la victoire.
Ne crions pas à l'impatience, "doucement doucement car nous sommes pressés''
(une formule de Laurent Gbagbo)
Je vous dis les yeux dans les yeux. N'ayez peur de personne! Soyez courtois mais sans complexe. Vous êtes dans la voie de la vérité et de la justice. Vous avez donc la victoire.
Quand on vous voit sous le soleil, on sent que quelque chose se passe dans ce pays. Nous devons encadrer cette chose là.
Je vous le dis humblement faites nous confiance. Là où il y a un pouvoir il y a une responsabilité. Vous nous avez donné un pouvoir nous avons la responsabilité de vous satisfaire.
Il n'y a pas d'homme courageux. L'homme est ordinaire, face à une situation il y a un la capitulation et le combat. Nous avons choisi le combat.
Comme Laurent Gbagbo. 
  Nous ne ferons pas exactement comme lui, mais nous allons essayer de lui ressembler. Vous exprimez l'espoir pour nous . Vous êtes chacun un mot d'ordre aujourd'hui. Ne dites plus, on veut le mot d'ordre.

Le mot d'ordre c'est de faire en sorte que ce que nous voyons ne soit plus . Le travail de mille générations va construire la CI. Nous allons vous laissez la flamme un jour, restez mobilisés. Laurent Gbagbo dit de lui faire confiance, Blé Goudé dit de lui 
faire confiance.> 
Gala Kolebi a ajouté 5 h 
Pour le peuple ce Côte d'Ivoire la Constitution de monsieur Dramane Ouattara n'est qu'un testament pour lui seul. Cela ne regarde pas les Ivoiriens! Ils ne sont pas concernés !
Ils vont lutter pour déconstruire cette comédie et reconstruire notre pays à nous qui sera : 
LA Nouvelle Côte d'Ivoire. 
<> Aime bien le dire le président LAURENT GBAGBO. Les exilés au Ghana vous me sentez ? Combattant Fier Ivoirien II, prépare tes valises !
"Merci aux forces de sécurité qui ont permis que les jeunes se rassemblent ici lors qu'ils étaient en proie aux autres jeunes armés pour nous agresser alors nous demandions seulement un rassemblement démocratique. Ils ont échoué, ils ne pourront pas opposer les civils. Nous leur disons simplement que ce qu'ils font n'est pas bon. Mais dites leur que les ivoiriens n'ont plus peur d'eux. Doucement doucement et un coup on atteint notre but. C'est pourquoi il faut aller vers tous les déçus, les mettre avec nous pour dégager Ouattara. Pour y arriver nous avons besoin d'un bon monde. Un combattant ne s'arrête pas. Continuez de vous mobiliser, bientôt nous allons nous retrouver à Place de la République, sans permission. Ne vous laissez pas impressionner car c'est vous qui avez le pouvoir."


Khaza Kakry 1 h
"La CIV est déjà libérée et le combat gagné. Le dimanche 30 octobre la première fois de son histoire, la Civ a reçu un message clair et s'est exprimée clairement. Depuis l'avènement de cette constitution la CIV s'est réconciliée. Regargez les leaders qui se sont mis ensemble pour faire front, désormais ces leaders sont unis pour la victoire de la CIV et nous irons désormais de victoire en victoire. Ayez confiance en vos leaders, bientôt des mots d'ordre seront lancés pour la libération des prisonniers politiques, soyez mobilisés ce jour là." 
"Ouattara ne peut plus être président de ce pays parce qu'il a violé la Constitution. Il ne suffit pas de se révolter mais il faut de la révolution. Il nous faut donc organiser cette révolution en mobilisant toute la CIV. Il nous faut du nombre pour chasser Ouattara. Nous allons ramener la CIV aux Ivoiriens pour que chaque étudiant aille à l'école et chaque fonctionnaire au travail."
"Je veux prendre mon bâton de Maréchal, parce que quand je suis allé à la Haye et que j'ai vu le pdt Laurent GBAGBO et Blé Goudé, j'ai pleuré et Blé m'a dit si tu te mets de l'autre côté et tu décides qu'on sorte on sortira. Je demande donc pardon aux Ivoiriens. Nous avons décidé d'aller au bout pour la libération de la CIV, dans les jours qui viennent nous allons remobiliser la CIV pour dire à Dramane de partir."

  
"Vous avez été appelé c'est pour rester logique et responsable. Au vu du résultat vous avez dit que Ouattara sera chassé. Ouattara n'a jamais eu de légitimité et il n'en aura jamais, partez avec l'idée que la Constitution de la CIV est celle de 2000, vous avez pas d'autre en dehors de celle-ci.Le pays en désordre avec Ouattara mais bientôt le FDR sera aux affaires pour mettre de l'ordre. Dans quelques jours nous allons donner le coup fatal à Dramane Ouattara et il va tomber car il est déjà atteint. Donc n'ayez plus peur." 

LES AUTRES TEMPS FORTS DE CE MEETING DU FRONT DU NON :

Gala Kolebi  22 min 
Yao Tato Rostand il a été rossé et humilié dans une VIDEO qui a fait le tour du monde. Il a été rossé comme un porc pour sa conviction, pour son militantisme du côté de la VÉRITÉ. YAO TATO Rostand, au cours de ce meeting de remerciement et de réarmement moral, son blason a été redoré.
Regardez YAO Tato Rostand dans son tour d'honneur, tous les puissants leaders de l'opposition ivoirienne se lèvent pour l'embrasser. Bonjour enfants et ami (es) de la CI. Que cette vidéo de réhabilitation fasse aussi le tour du monde. YAO Tao Rostand est héros, un brave , un garçon. Chez nous on dit ''c'est un Glagoli, un Djegloubaitai, un Domlivouta'' . Et chez toi , comment l'appelle t-on ?


 
#FrontDuRefus : souvenez-vous de ce jeune homme ? Celui qui a été kidnappé à l'Indenie en voulant protéger le président SANGARÉ et bastonné au plateau à la marche par les même sbires de Dramane. 
 

Il crée l'émeute actuellement. C'est la star du moment. Moi même ''yé si fan de lui ''. Tu es prêt guerrier !  
 



Khaza Kakry 2 h
Comme si de rien n'avait été, les Leaders sont là, le PEUPLE aussi. Comme quoi :
*On n'effraie pas un pro-GBAGBO ;
*On ne distrait pas le Front Du
  Refus ; 
*On ne provoque pas Yop 
  de GBAGBO.
   
Voilà images, regardez la Mobilisation.
   
C'est pas propre ça ? 
Ouais...ON LÂCHE RIEN !!! 












Khaza Kakry 4 h
Comme à l'accoutumé, le régime de Dramane a téléguidé des jeunes drogués munis de gourdins et d'armes blanches pour attaquer les manifestants. Mais mal leur en a pris, ces bandits ont été pourchassés et bastonnés par les manifestants qui leur ont arraché leurs armes, non sans chasser les forces de l'ordre des lieux, à cause de leur passivité coupable. Désormais, le meeting est sécurisé par nos propres jeunes. De plus en plus en confiance et déterminés, les manifestants sont restés là en grand nombre. D'autres continuent d'affluer. Bravo à tous les responsables de jeunesse et aux manifestants. La Lutte Continue...ON NE LÂCHE RIEN !!!




Entre les mains du patron du REZOPANACOM-CÔTE D'IVOIRE (SN Gueye Dekpeya) Voilà les armes qu'avaient les petits désoeuvrés à la recherche de la pitance de façon malhonnête et recrutés par le RDR pour tenter de nous disperser. Le meeting continue nous avons demandé à la police de se reposer afin de nous laisser assurer nous mêmes notre sécurité ! [...]

Gueye Fiavi Dekpey  20 h
21 janvier 2012, premier meeting du Front Populaire Ivoirien sur cette même place Ficgayo animé par feu Moka Sylvain Ourreto. Attaque du RDR, bilan: 1 mort. Un militant du FPI originaire de Mafere.
Aujourd'hui, 5 novembre 2016, 1er meeting du Front Du Refus post référendum, 12 heures GMT ambiance électrique, attaque des militants du RDR au terme d'une réunion animée par Kafana à la mairie de Yopougon. Riposte sanglante. Bilan plusieurs blessés.


 #ViolencePolitique Les militants du RDR à la solde de Alassane Ouattara ont attaqué au couteau les manifestants de la Place#Figayo #FrontDuRefus #REZOPANACOM #Civ #Abidjan

Khaza Kakry 5 h
Petit tour du propriétaire de Marie Odette Lorougnon pour tester la réaction et la vitalité du peuple. Un vrai "Gbonhi zinzin" aux cris de "DRAMANE...le POUVOIR AU PEUPLE"...Yesss, ça donne des frissons : regardez !


Khaza Kakry 5 h
Vous voulez un petit aperçu de la mobilisation actuelle ? Voila ça.
En plus, les choses ne font que commencer. N'est-ce pas beau ça ?
TOUS À LA PLACE FICGAYO POUR ENTENDRE LA PAROLE QUI LIBÈRE !!!
 

L'entrée fracassante de la Vice présidente Marie Odette Lorougnon en "zogoda nzué".
Ouais, Yop est trop doux en ce moment. 

 
Les choses évoluent progressivement du côté de Yop. Tout à l'heure, FICGAYO sera totalement envahi. Chui fier ! 



 

Khaza Kakry 13 h
Et pendant ce temps, la place FICGAYO est entrain de se parer de ses plus beaux habits pour faire vibrer la Côte d'ivoire.
TOUS À FICGAYO POUR CRIER VOTRE INDIGNATION FACE À LA DICTATURE !!!









vendredi 4 novembre 2016

BIENVENUS DANS LA TROISIEME REPUBLIQUE DE OUATTARA !

LIBERTES BAFOUEES EN CÔTE D'IVOIRE : DES LEADERS DU FRONT DU REFUS ARRÊTÉS PUIS RELÂCHES CE VENDREDI 04 NOVEMBRE 2016




Habituées à passer en force au mépris de la volonté du peuple ivoirien et confortées par l'impunité totale de tous leurs crimes antérieurs, les autorités ivoiriennes ex-rebelles qui ensanglantent la Côte d'ivoire depuis 2002 ont procédé cette nuit à l'arrestation des leaders du Front Du Refus de la Constitution taillée sur mesure par et pour OUATTARA et son clan au mépris du peuple.
Rappelons que les leaders concernés -Aboudrahamane SANGARE (Président par intérim du Front Populaire Ivoirien de Laurent GBAGBO), Boubacar KONE (Secrétaire Général du FPI), Danielle Boni Claverie, la présidente de l’Union républicaine pour la démocratie (URD), Mamadou KOULIBALY (Président du Lider) ont appelé à se rassembler Place Ficgayo d'ABIDJAN ce samedi 05 novembre pour remercier le peuple ivoirien d'avoir répondu aussi nombreux au mot d'ordre de boycott... 


Même si l'on apprend que certains d'entre eux ont été relâchés dans la nuit, il est surprenant de noter à quel point le régime dictatorial de OUATTARA et sa Constitution prétendument plebiscitée et célébrée par son ami VALLS-le-croqué est aux abois et Hors la loi. Leur arrestation est encore un bel aveu de traficotage des résultats car un pouvoir fort ne devrait pas craindre la mobilisation de ses opposants s'il avait réellement obtenu 93% de 42% de ses électeurs comme il le prétend. Ce qui en soi était déjà un désaveu total pour une réforme constitutionnelle devant parachever la soit-disant réconciliation du peuple ivoirien. Il n'y a pas de réconciliation possible entre le bourreau et ses victimes tant que ne passent pas la justice et le pardon. Mais pour cela faudrait-il encore que les bourreaux reconnaissent leurs crimes. Au lieu de quoi on déporte à LA HAYE ; on emprisonne arbitrairement ; on torture les prisonniers politiques ; on les maintient au secret ; on les laisse croupir en prison sans jugement ; on arrête les opposants qui mobilisent ; on lynche les manifestants aux mains nues. Alors merci et courage aux vaillants Ivoiriens qui continuent la mobilisation contre la dictature de OUATTARA imposée de l'extérieur, loin du syndrome de Stockolm et de la postophilie qui a gagné les moins courageux d'entre eux.


Gala Kolebi   3 novembre
#FrontDuRefus : LES HEURES CHAUDES S'ANNONCENT EN CI.
Les parlements et agoras demandent la démission de M. Dramane Ouattara et lancent un appel aux Forces Républicaines du pays !  

Le monde entier retient que les populations civiles et militaires viennent de dire NON au changement constitutionnel voulu par le régime dictatorial de Ouattara. Ce boycott contre ce régime et sa Constitution a pour implication:
- La disqualification de Ouattara à conduire la destinée de notre pays ;
- L'obligation des Forces Républicaines de Côte d'Ivoire à se mettre au service du peuple ;
- Exiger dès aujourd'hui la démission immédiate de Ouattara et sa mise à disposition à la justice pour Haute Trahison.
Face à la réforme constitutionnelle,
Face au tripatouillage de la Commission Electorale Indépendante,
Face au non respect de la volonté du peuple,
Face à l'avenir des fils et filles de la Côte d'Ivoire ainsi que le peuple dans toute sa diversité,
Fiers Ivoiriens, le pays nous appelle à répondre à notre devoir en nous levant comme un seul homme pour défendre vaille que vaille notre pays et mettre fin à cette dynastie qui se dessine à l'horizon.

LE POUVOIR AU PEUPLE. HAUT LES COEURS. DIEU BENISSE LA COTE D'IVOIRE.
Fait à Abidjan, le 02 Novembre 2016. Achille GNAORE, Leader des Parlements et Agoras de Côte d'Ivoire.>> #REZOPANACOM #LePouvoirAuPeuple.

Khaza Kakry   7 h  
Les présidents Abou Drahamane SANGARÉ (FPI) et Mamadou Koulibaly ont été relâchés par la Gestapo de Dramane Ouattara. 
La mobilisation des Ivoiriens a encore payé. Le tyran ne fait plus peur, il est affaibli. Bravo à tous. A tout à l'heure pour le meeting de FICGAYO. Yop doit montrer notre détermination, Yop doit crier yes !!! 

Leo Cote d'Ivoire II 2 min ·
Ils sont arrivés chez le président ABOUDRAHAMANE SANGARE , au nombre de 20 et à bord de 2 cargos + 2 véhicules 4*4 Double cabine. Ils étaient tous cagoulés et on violemment passé le portail en tabassant le gardien et le neutralisant. Ils entrèrent dans le salon et trouvèrent notre président LE GARDIEN DU TEMPLE en train de regarder la télévision. Ils le butalisèrent et l'emmenèrent en le jetant dans la voiture.
L'HEURE EST GRAAAAVE. L'HEURE A SONNE #REZOPANACOM

Don Sihi Luc Olivier 22 min
PARTAGER C'EST AUSSI INFORMER
SITUATION CONFUSE EN CÔTE D'IVOIRE LES LEADERS DU FRONT DU REFUS ET DE LA COALITION DU NON VIENNENT D'ÊTRE ARRÊTÉS PAR LA POLICE IVOIRIENNE POUR CERTAINS....

NB: NOUS AVONS AVEC PRÉCISION LA PRÉSENCE DU PRÉSIDENT ABOUDRAHAMANE SANGARE À LA PRÉFECTURE DE POLICE AU PLATEAU.Rappelons que le Conseil Constitutionnel a validé le résultat du référendum du 30 OCTOBRE donnant ainsi naissance à une sorte de 3ème République. Dans le même registre notons que le FRONT DU REFUS et la COALITION DU NON, devraient tenir un Meeting qui aurait été autorisé à la place FICGAYO demain Samedi 5 OCTOBRE 2016...


Articles de presse qui relaient ces nouvelles arrestations arbitraires de la Troisième République de OUATTARA qui n'a rien à envier à la deuxième d'ailleurs car décidément : "Un chien ne change pas sa façon de s'asseoir" :

Sur Moacinter : "Danielle Boni, Koné Boubacar, arrêtés vendredi nuit puis libérés"



 



mardi 1 novembre 2016

VALLS RECONNAÎT LA VICTOIRE DE LAURENT GBAGBO AUX ELECTIONS IVOIRIENNES DE 2010



En visite en Côte d’Ivoire pour se tailler une stature d’homme d’Etat en vue de devenir présidentiable, Manuel VALLS a accordé une interview aussi édifiante qu’indécente aux deux journalistes Valérie Gas de RFI et Roselyne Febvre de France 24 [1]. Après avoir loué les mérites du régime liberticide d’EYADEMA et renouvelé ce faisant son approbation à l’inversion du résultat des urnes aux présidentielles togolaises de 2015[2], Manuel VALLS s’est surpassé dans son rôle d’ambassadeur des dictateurs françafricains.

Sans surprise et au nom des intérêts des grandes multinationales qui spolient les peuples africains de leurs richesses (Bouygues, Bolloré, Dreyfus,…), il a renouvelé son soutien sans faille à son ami OUATTARA qui l’a une nouvelle fois décoré [3]. C’est ainsi qu’après être devenu commandeur du mérite national en 2013, il vient d’être élevé à la dignité de Grand Officier de l’Ordre National ivoirien. 


Soyons clairs. Je ne me reconnais pas dans le concept d’ivoirité manipulé par BEDIE aujourd’hui principal allié de OUATTARA pour l’écarter dans les années 90[4]. Je trouve abject les attaques portées contre OUATTARA ou quiconque en raison de son appartenance à une Nation, une religion ou une ethnie. Mais c’est justement parce que OUTTARA comme son ami COMPAORE naturalisé ivoirien ont bafoué et continuent de bafouer la dignité humaine en assassinant et en emprisonnant impunément que la prostitution de VALLS en CÔTE D’IVOIRE et dans la région est condamnable. 


Dans ce fatras d’abjection morale au nom d’un opportunisme politique criminel, relevons toutefois que Manuel VALLS a rétabli un principe universel, pilier du respect de la souveraineté des Etats : le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Dans un éclair de lucidité inattendu pour ce Ministre français qui incarne l’opportunisme poussé à son paroxysme en politique, il admet en effet que la démocratie, c’est le respect des institutions que l’on s’est données et que les élections présidentielles africaines comme dans tous les pays du monde doivent être régies par le respect des lois fondamentales qui les encadrent. C’est ainsi qu’à la question des journalistes sur la reconnaissance de la victoire d’Ali BONGO au GABON, Manuel VALLS affirme que : « la France prend acte de ces résultats. Il y a un président, il va y avoir des élections législatives. Les candidats ont considéré qu’il fallait que ça soit le Conseil constitutionnel, la cour Suprême qui proclame les résultats. »[5]


Par ce plaidoyer non négociable pour le respect de la loi fondamentale gabonaise –qui n’exclut nullement les recours légaux en matière de contestation électorale et autres solutions pacifiques de résolution des conflits bien entendu- VALLS reconnaît implicitement ou analogiquement peut-on dire la victoire de Laurent GBAGBO aux élections présidentielles ivoiriennes de 2010. Ceci vaut bien entendu reconnaissance a posteriori, car compte tenu de l’importance du sujet et du prétendu souci de VALLS de contribuer à la réconciliation et à l’apaisement des Ivoiriens, on ne voit pas comment il pourrait préconiser cette solution au GABON et ne pas la reconnaître au peuple ivoirien.


C’est ce qu’une grande partie du peuple ivoirien n’a cessé de répéter depuis la proclamation de la victoire de Laurent GBABO par le Conseil Constitutionnel ivoirien du 03 décembre 2010. 


Laurent GBAGBO -bien que proclamé vainqueur par la plus haute juridiction de son pays seule habilitée à le faire- a eu la magnanimité de proposer de recompter les voix pour apaiser le débat et tenter d’éviter en vain la guerre civile qui se profilait. Manuel VALLS s’en garde bien lui qui demande à Jean PING de renoncer à ce que lui-même en tant que Président de l’Union Africaine avait pourtant refusé au peuple ivoirien en 2011 : le recomptage des voix pour départager pacifiquement les deux camps.


Au lieu de cela, la FRANCE de SARKOZY a préféré bombarder un pays avec lequel elle n’était pas en guerre au mépris de tous les principes qui régissent les relations internationales.


Mais VALLS en réitérant son soutien le plus total et le plus amical à OUATTARA, celui qu’il considère comme un ami, ne fait que poursuivre la longue tradition de prostitution politique réciproque qui régit les relations entre la France et ses anciennes colonies qui veut que les autorités de chacun de ses deux pays passent leur temps à se corrompre les unes les autres. 


CONJUGAISON FRANCAFRICAINE :

Je te décore, tu me décores, on se décore ;

Je te cadotte, tu me cadottes ; on se cadotte ;

Je te couvre tu me couvres, on se couvre ;

Je te corromps, tu me corromps, on se corrompt…



C’est ainsi que OUATTARA a été pompeusement décoré en France tandis que dans le même temps SARKOZY, HOLLANDE et bien d’autres se voyaient également gratifiés de décorations dont les peuples n’ont que faire[6].


OUATTARA ne s’y trompe d’ailleurs pas dans son discours de remerciement à VALLS [7] en reconnaissant officiellement qu’il a été installé par la France et qu’en retour, la croissance économique à deux chiffres dont il se vante abusivement est rendu possible par les rapports inégalitaires instaurés de longue date pour préserver les intérêts français sur le sol ivoirien à travers notamment le C2D (Contrat de Désendettement et de Développement)[8]. A peine OUATTARA installé par les armes et dans le sang qu’il bénéficie en effet d’un accord d’annulation de la dette avec OUATTARA alors qu’on l’avait refusé à GBAGBO qui avait pourtant tout fait pour assainir la situation financière de son pays en consentant d’énormes sacrifices et en obtenant le point d’achèvement de l’IPPTE (Initiative Pays Pauvres Très Endettés)[9].


Pour finir, il n’est pas anodin de voir avec quelle parade VALLS écarte la question légitime de la journaliste sur le contexte référendaire dans lequel se déroule sa venue en Côte d’Ivoire. En effet, alors que sous GBAGBO, il ne se passait pas un jour sans que l’on n’évoque les prétendues violences et atteintes aux libertés fondamentales, VALLS élude la question en attestant d’emblée que la Côte d’Ivoire est une démocratie et en évoquant les tensions antérieures qu’il relie aux pertes humaines notamment en soldats français. Justement parlons-en des soldats français morts en Côte d’Ivoire. A quelques jours de la commémoration du 12ème anniversaire du bombardement de Bouaké, où en est l’enquête ? Pourquoi la France ne porte-t-elle pas plainte contre GBAGBO pour crimes contre l’Humanité puisqu’il est à sa merci à LA HAYE ? Inversement, où en est l’enquête sur la fusillade de l’Hôtel Ivoire qui incrimine grandement la force Licorne qui a tiré sur une foule aux mains nues devant l’Hôtel Ivoire en novembre 2004 [10].


Si la Côte d’Ivoire est une démocratie comme le Premier Ministre français l’affirme dans cette interview, qu’il nous dise pourquoi des centaines de prisonniers politiques croupissent dans les geôles ivoiriennes souvent maintenus au secret dans le cadre d’arrestations et de détentions extrajudiciaires ! [11]


Si c’est vraiment par hasard que sa visite en Côte d’Ivoire tombe le jour du référendum sur la Constitution de son ami OUATTARA comme il le prétend, alors pourquoi met-il autant de zèle à nier les atteintes aux libertés fondamentales notamment celles de l’opposition de s’exprime, atteintes que que même HRW reconnaît, ONG pourtant peu suspecte de sympathie envers Laurent GBAGBO, elle qui a tout fait pour le faire tomber et l’envoyer à LA HAYE devant la CPI en bonne amitié avec le milliardaire Georges SOROS [12].


Quoi, les  Ivoiriens ne seraient que du bétail électoral pour ex et actuel Président burkinabé en quête de pouvoir et d’impunité ? La Côte d’Ivoire serait-elle donc reléguée au seul passage obligé du gotha politique français en quête de stature présidentielle ? 


Pour finir, VALLS va même jusqu’à affirmer que tout irait bien en Côte d’Ivoire. A nous de lui montrer le contraire en relayant la formidable et courageuse mobilisation du peuple ivoirien contre la mascarade référendaire actuellement en cours [13] et en  investissant massivement les réseaux sociaux et notamment son espace Twitter où il fait la promotion de ses riches amis dictateurs qui ensanglantent l'Afrique de l'Ouest [14].





[1] Article de RFI consacré à la tournée de VALLS en Afrique de l’Ouest : « Manuel Valls en tournée africaine, pour parfaire sa stature d'homme d'Etat? »


[3] Côte d'Ivoire-France: Pour Valls décoré une nouvelle fois, Ouattara a beaucoup fait pour la réconciliation http://koaci.com/m/cote-divoire-france-pour-valls-decore-nouvelle-fois-ouattara-beaucoup-fait-pour-reconciliation-103376-i.html + article consacré à cette visite et à l’amitié de longue date des deux hommes aux noms d’intérêts convergents :  http://contrepoids-infos.blogspot.fr/2016/10/valls-au-chevet-de-ouattara-complicite_66.html


[5] Voir interview précitée en note 1



[8] 2 articles de Théophile KOUAMOUO pour illustrer la nocivité des C2D (Contrats de Désendettement et de Développement) : http://kouamouo.ivoire-blog.com/archive/2014/09/28/pourquoi-le-rapport-vedrine-nous-permet-de-mieux-comprendre-450956.html

[9] Article de l’économiste financier Jean-Charles TIEMELE intitulé « PPTE CÔTE D’IVOIRE : le point d’achèvement et après ? » http://www.ladepechedabidjan.info/PPTE-Cote-d-Ivoire%C2%A0-Le-point-d-achevement-et-apres%C2%A0_a7168.html



[12] Sur le rôle aussi déterminant que néfaste du milliardaire Georges SOROS  et autre ONG :



[14] Lien vers la page Twitter de Manuel VALLS : https://twitter.com/manuelvalls