TIBALA

Chers amis de la liberté et de la souveraineté des peuples, La démocratie ne s'impose ni par la force, ni de l'étranger pas plus qu'elle ne s'achète ! Elle se construit pas à pas dans le respect des peuples et de leurs institutions souveraines. Mais courage, résistons et soutenons le souverainiste Laurent GBAGBO car son combat, c'est aussi le nôtre, celui de tous les citoyens libres et égaux en droit. Après avoir armé, formé, financé, renseigné et protégé les rebelles de OUATTARA depuis 2002, la France a imposé son poulain à la tête de la Côte d'Ivoire pour garder la mainmise sur les richesses de ce pays (pétrole, cacao, café,...). Elle participe activement à l'épuration ethnico-politique qui se poursuit dans l'indifférence coupable tant de la Communauté Internationale que des média et des partis de gouvernement.

mardi 1 novembre 2011

APPEL A MANIFESTER DU SAMEDI 12 NOVEMBRE 2011

La chape de silence qui s'est abattue sur la Côte d'Ivoire depuis le 11 avril dernier n'a rien avoir avec le silence de la paix... Mais bien plus avec celui de la terreur.
Parce que les manifestants aux mains nues qui se mobilisent en Côte d'Ivoire risquent leur vie (lien sur l'épuration ethnico-politique) alors que nous ne risquons que quelques coups de matraques, marchons nombreux pour dénoncer l'occupation militaire par la France après l'installation du régime honni de OUATTARA grand ami de la Françafrique (France-à-fric). La lutte continue et la mobilisation commence à payer (annulation de la conférence de CHOI à l'UNESCO par exemple). Petit passage en revue des 6 derniers mois où nous avons battu le pavé parisien et même au delà sur le lien suivant : manifestations et leur répression

DEUXIEME GRANDE MARCHE EUROPEENNE A PARIS
Le samedi 12 novembre 2011
le comité de pilotage de Action des la Diaspora) en collaboration avec toutes les organisation de la résistance en France et en Europe aura lieu le samedi 12 Novembre 2011 à 13h.
rassemblement : place de la République.
contact
La coordination générale du CPAD de France.
06 69 76 92 47
Objectif : 50 000 marcheurs.

Madame, Monsieur,

Veuillez trouver ci-dessous le communiqué de presse des organisateurs de la grande marche européenne de la diaspora ivoirienne et africaine du samedi 12 novembre 2011 suivie d'une soirée de bienfaisance. Vous trouverez en fichiers joints l'affiche correspondante ainsi quelques documents afférents à la situation qui prévaut actuellement en Côte d'Ivoire.

Alors à tous les médias et instance décisionnaires qui participent à cet ordre néocolonial en justifiant des guerres d'occupation qui taisent leur nom en Côte d'Ivoire et ailleurs, merci de vous ressaisir et de briser la chape de silence qui s'est abattue sur l'Afrique.

Vous avez le droit de ne pas soutenir Laurent GBAGBO et son peuple souverain (nous le défendons pour vous), pas celui d'occulter nos manifestations au nom d'une "stratégie de l'édredon" bien rodée ... Sauf à perpétuer la médiacrassie qui vous nourrit vous rendant ainsi complices de crimes contre l'Humanité que cela soit par action... mais tout autant par omission.
« L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. » GANDHI
COMMUNIQUE DE PRESSE
INVITATION AU RASSEMBLEMENT EUROPEEN DE LA DIASPORA IVOIRIENNE ET AFRICAINE DU SAMEDI 12 NOVEMBRE 2011 A PARIS
8 mois après le renversement du Président Laurent GBAGBO et de son Gouvernement, la situation en Côte d’Ivoire est loin de l’apaisement proclamé ici et là. Le régime de Monsieur OUATTARA - issu de ce qui apparaît définitivement comme une opération de restauration de l’ordre colonial - se trouve dans l’incapacité totale d’assurer la sécurité des biens et des personnes et de mettre en place une politique économique viable dans l’intérêt des populations ivoiriennes.
Bien au contraire, le pays est à la merci de milices ethniques qui font office de forces armées légales cependant que les gendarmes et policiers formés pour ce faire sont désarmés et déportés en masse dans le Nord contrôlé par le clan Ouattara.
Le quotidien est fait d’assassinats et de disparitions forcées d’opposants supposés ou de simples citoyens souvent sur la base de critères morphologiques ou ethniques.
La situation économique catastrophique est marquée par un réendettement massif du pays, par le racket systématique et violent des opérateurs économiques et la destruction au bulldozer de structures économiques, presque toujours sans dédommagement.
L’enfermement inique du président GBAGBO, de la première dame, Simone GBAGBO, de leurs collaborateurs et de centaines de citoyens innocents, les destructions et confiscations de biens, la quasi-impossibilité pour l’opposition de se réunir démontrent si besoin était la vacuité du discours lénifiant sur la prétendue réconciliation en cours.
Il appert au contraire qu’un plan a été savamment construit par Monsieur OUATTARA pour annihiler 20 ans d’acquis démocratiques par le règne de la violence.
Désireux de réaffirmer leur attachement à la souveraineté des peuples, les amis de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique ont décidé de se retrouver de façon exceptionnelle à Paris ce 12 novembre dans le cadre d’une manifestation européenne unitaire. A cette fin, ils organisent conjointement :
-     Une marche de dénonciation entre république et Bastille à partir de 13H ;
-     Une soirée de bienfaisance initiée par un ensemble d’associations humanitaires qui lancent ce même jour l’opération « 100.000 volontaires pour la Côte d’Ivoire» visant à recueillir la somme de 50€ auprès de 100.000 membres de la diaspora. Il s’agit de venir structurellement en aide aux centaines de milliers de réfugiés et déplacés ainsi qu’aux autres victimes de la guerre.
Par ces actions, ils entendent :
-     Exiger la libération de tous les prisonniers politiques au premier rang desquels le président Laurent GBAGBO, la première dame Simone GBAGBO ainsi que leurs collaborateurs ;
-     Dénoncer la justice à deux vitesses et l’impunité des forces pro-Ouattara et s’opposer avec force au transfert prévu du président GBAGBO et de ses proches à la CPI ;
-     Venir en aide aux réfugiés&déplacés et favoriser un retour sécurisé de ses derniers au pays ;
-     Œuvrer à la restauration de la démocratie en Côte d’Ivoire.
Vous êtes cordialement invités à ces différents évènements.
CONTACTS :   00 33 6 67 87 44 51   contactcpad@yahoo.fr