TIBALA

Chers amis de la liberté et de la souveraineté des peuples, La démocratie ne s'impose ni par la force, ni de l'étranger pas plus qu'elle ne s'achète ! Elle se construit pas à pas dans le respect des peuples et de leurs institutions souveraines. Mais courage, résistons et soutenons le souverainiste Laurent GBAGBO car son combat, c'est aussi le nôtre, celui de tous les citoyens libres et égaux en droit. Après avoir armé, formé, financé, renseigné et protégé les rebelles de OUATTARA depuis 2002, la France a imposé son poulain à la tête de la Côte d'Ivoire pour garder la mainmise sur les richesses de ce pays (pétrole, cacao, café,...). Elle participe activement à l'épuration ethnico-politique qui se poursuit dans l'indifférence coupable tant de la Communauté Internationale que des média et des partis de gouvernement.

vendredi 30 novembre 2012

Quand le Professeur BOGA Sako Gervais raconte la crise ivoirienne au Député Jean LASSALLE

A l'occasion de la réception d'une délégation de 15 personnes conduite par Christine ZEKOU le mardi 27 novembre 2012 à l'Assemblée Nationale,  le Professeur Boga Sako Gervais a fait un brillant exposé sur la crise ivoirienne en 4 points : 
1. La crise électorale dans la crise ivoirienne 
2. Le rôle de la Communauté Internationale et notamment de la France
3. La situation actuelle des Droits de l'Homme en CÔTE D'IVOIRE
4. Nos propositions de sortie de crise.
Rappel de l'objet de cette rencontre : 
il s'agissait de répondre à l'invitation de Jean LASSALLE député non inscrit proche de BAYROU et membre du MODEM, très connu du grand public suite à sa grève de la faim de 5 semaines en 2006 pour protester contre la délocalisation/relocalisation d'une filiale de Toyal Group dans les Pyrénées. Il est le seul et premier député à être venu à notre rencontre avec son attaché parlementaire devant l'Assemblée Nationale depuis plus de deux ans que nous manifestons régulièrement devant cette Institution. 
Sur la composition de la délégation, il est important de rappeler que cette rencontre avait donné lieu à deux réunions préparatoires. Le Professeur BOGA  avait d'ailleurs insisté sur l'importance de cette rencontre. A l'heure où tant des nôtres sont emprisonnés ou en exil, où les droits humains subissent de telles atteintes, chaque opportunité doit être saisie. Il a regretté que certains « leaders » ne soient pas là et il en a profiteé pour féliciter Christine ZEKOU de son initiative, à savoir avoir invité tous les représentants de partis, de mouvements ou d'associations de la Résistance ivoirienne à prendre part à cette rencontre (des mails et SMS avaient en effet été envoyés aux représentants des différents mouvements concernés).
Il y avait cependant  une contrainte de taille pour cette rencontre, c'est que la liste définitive des membres de la délégation devait être remise à l'équipe du Député au plus tard le vendredi 22 novembre. En effet, dès lors que nous étions reçus dans une salle de l'Assemblée Nationale, il y avait des impératifs de sécurité à respecter. La  liste des membres de la délégation avait donc été arrêtée à ceux qui  avaient été présents, représentés ou excusés aux deux réunions de préparation de cette rencontre, mais surtout qui avaient manifesté le souhait d'y participer car on ne pouvait présumer de leur adhésion à cette initiative en leur absence. Et ce, quelle que fût leur représentativité dans la lutte ! Cette délégation unitaire faisait un peu figure de première et il était important d'avoir une démarche concertée et minutieusement préparée. L'idée est qu'à partir de cette opportunité qui nous a été offerte par le Député LASSALLE de le rencontrer, il nous appartient de demander audience à des partis politiques, ONG, institutions (Sénat, AN, MAE, UNESCO, HRW, Amnesty,...) toujours dans le cadre d'une délégation unitaire, c'est-à-dire composée de mouvements différents mais unis dans la défense de la Côte d'Ivoire libre et indépendante avec remise d'un dossier commun (livres, DVD, mémorandum numérique,...).
Voilà la liste non exhaustive des documents qui ont été remis au Député par la délégation en sus du brillant exposé du Professeur BOGA Sako Gervais dont vous pourrez prendre connaissance  ci-dessous  à travers les trois vidéos qui lui sont consacrées :
5 DVD : 
« La Francia in Nera » en VOST  de Sylvestro MONTANARO;
« Les exactions de DALOA et TOUMODI » ;
« Côte d'Ivoire : le mardi noir de l'Armée française » ;
« La victoire aux mains nues » de Sidiki BAKABA ;
Le débat des Présidentielles de 2010 à la RTI avec le Pr BOGA Sako Gervais.
5 livres, dont un de notre porte-parole le Professeur BOGA Sako Gervais, Docteur en Lettres Modernes, chercheur et formateur en Droits de l'Homme en sus de ses hautes responsabilités associatives de citoyen militant engagé : 
Charles ONANA, « Côte d'Ivoire : le coup d'Etat », Duboiris, novembre 2011 ;
Dr BOGA Sako Gervais, « La guerre d'Abidjan n'aurait jamais dû avoir lieu ; et si M. SARKOZY avait trompé le monde entier sur la crise ivoirienne de 2010 ? », janvier 2012
Grégory PROTCHE, « On a gagné les élections mais on a perdu la guerre : 5 raisons de ne pas marcher à la victoire de OUATTARA », Le Gri-Gri, janvier 2012 ;
Théophile KOUAMOUO, « J'accuse OUATTARA », Le Gri-Gri, mai 2012 ;
Alain DOGOU, « Ma vérité sur le complot contre Laurent Gbagbo ; contre-rapport des résultats de la Commission internationale de l'ONU sur la crise postélectorale », L'Harmattan, juin 2012 ;
Arsène TOUHO, « Côte d'Ivoire : leçons du 11 avril 2011-Faut-il choisir la violence ? »,  L'Harmattan, septembre 2012.

Le Professeur BOGA raconte la crise ivoirienne au Député  Jean LASSALLE 1

Le Professeur BOGA raconte la crise ivoirienne au Député  Jean LASSALLE 2

Le Professeur BOGA raconte la crise ivoirienne au Député  Jean LASSALLE 3

lundi 26 novembre 2012

QUI A GAGNE LES ELECTIONS PRESIDENTIELLES DE 2010 EN COTE D'IVOIRE ?

Affaire GBAGBO à  La Haye

Les impérialistes manoeuvrent pour un plan de sortie de crise en Côte d'Ivoire !!!! 

Leurs « propositions » :

·      GBAGBO doit accepter de reconnaître la victoire du chef de guerre Dramane Ouattara en Côte d'Ivoire ;
·      Inscrire l'action des LMP (La Majorité Présidentielle sous Laurent GBAGBO) dans un schéma de réconciliation nationale, à savoir intégrer un gouvernement de réconciliation ;
·      les prisonniers politiques seront libérés et le blocage de leurs comptes sera levé ;
·      les mandats d'arrêt farfelus du chef de guerre contre les LMP seront stoppés ;
·      GBAGBO aura le statut d'ancien chef d'Etat avec tous les émoluments qui vont avec ;
·      GBAGBO siègera au Conseil Constitutionnel comme ancien Président ;
·      le FPI percevra le financement des partis politiques conformément à sa représentativité ;
·      le FPI doit s'organiser pour les élections de 2015 avec GBAGBO si possible ;
·      Notre sécurité sera garantie.

Notre réponse aux impérialistes :

1.    GBAGBO ne reconnaitra jamais la victoire de Dramane tant qu'on ne nous dira pas qui a gagné les élections ;
2.    Le FPI n'intégrera pas un gouvernement de réconciliation puisque nous ne reconnaissons pas Dramane Ouattara comme étant le Président ;
3.    La situation des prisonniers politiques ne peut être prise comme marchandage ou chantage. Quand on fait la politique, on est préparé pour la prison aussi. Donc fermez les guillemets ;
4.    Les mandats d'arrêt de la rébellion n'ont jamais trouvé d'exécution en dehors du rapt du ministre Lida KOUASSI Moïse au TOGO ;
5.    GBAGBO n'aura pas le statut d'ancien chef d'Etat puisque l’on en reconnait pas la victoire du chef de guerre ;
6.    Il n'est pas question pour nous de siéger dans un Conseil Constitutionnel en tant que Président élu ;
7.    le FPI n'est pas un parti de mendiants. il sait vivre sans le financement public des partis politiques. C'est d’ailleurs le FPI qui a initié cela en Côte d'ivoire ! Ca n'existait pas avant. Donc on sait faire sans ;
8.    le FPI ne peut pas s'organiser pour les élections de 2015, puisque l’on a même pas encore réglé le problème de l'élection de 2010. Voici la position !
9.    Notre sécurité est l'affaire des FDS (Forces de Défense et de Sécurité en charge de la défense des institutions de la République souveraine de Côte d’Ivoire) et non des FRCI (Forces Républicaines de Côte d’Ivoire composées des anciens rebelles et de supplétifs de toutes sortes qui ont fait allégeance à OUATTARA depuis) ;
10. Donc notre question fondamentale demeure la même : QUI A GAGNE LES ELECTIONS ?
On nous demande de passer à autre chose et de donner une chance à la Côte d'Ivoire. Nous voudrions dire que la chance de la Côte d'Ivoire se trouve dans cette question qui refait surface avec l'affaire de l’UMP. Il faut recompter les voix et dire aux yeux du monde entier qui a gagné ces élections pour lesquelles on a tué des milliers d'Ivoiriens.
En dehors de ça, le vieux Père est prêt pour eux à LA HAYE ! Si c'est pour faire de la prison, il n'y a pas de problème ! Mais on ne peut pas trahir son âme.
La CPI (Cour Pénale Internationale) est bloquée. Le chantage ne marche pas. Les mandats de Simone hooo, on s'en fout.
Il faut juger GBAGBO avec les acteurs de la crise dont Dramane OUATTARA, chef d'une rébellion qui a endeuillé des milliers de familles depuis 2002. Nous, on est prêt : c'est eux qui tremblent!
Mais tchoko tchoko, GBAGBO sortira victorieux de cet énième affrontement avec les impérialistes et rentrera en Côte d'Ivoire porter le message de réconciliation tant attendu du peuple.
Tous les huis clos hoo, dix clos, douze clos,… échoueront. Nous sommes fermes sur notre position. GBAGBO n'est pas resté sous les bombardements pour marchander une soi-disant liberté. C'est ça qui est la vérité. HLC (Haut Les Cœurs)… On est ensemble !!! EN AVANT !!!




Lien vers l'excellent documentaire de Sylvestro MONTANARO en VOST :


vendredi 23 novembre 2012

En France, on recompte les voix ; en Afrique on compte les morts !

Retour sur la manifestation d'hier jeudi 22 novembre 2012 devant le siège de l'UMP :

Certes nous n'étions pas nombreux, jour de semaine oblige et découragement de certains manifestants après près de deux ans de mobilisation sans résultat apparent, sans négliger nos traditionnelles dissensions internes savamment instrumentalisées par nos adversaires qui nous font trop souvent oublier que ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui nous divise ou bien ?
Mais rendons hommage à la brillante intervention du Professeur BOGA Sako Gervais  à plus de 300 mètres de l'UMP sise au 238 rue de Vaugirard devant laquelle nous avions été "autorisés" à manifester. Une poignée de jeunes de l'UMP de la "boîte à idées" ayant également déclaré une manifestation à cette adresse, on comprend aisément au nom de quoi les "extrémistes", "sauvages" voire "terroristes" que nous sommes - image d'Epinal systématiquement véhiculée et reprise à notre encontre - avait été relégués sur cette petite place bien loin de leur cible initiale ! 

Intervention du Professeur BOGA Sako Gervais Partie 1
                                    Intervention du Professeur BOGA Sako Gervais Partie 2

Intervention du Professeur BOGA Sako Gervais Partie 3
Mais revenons à l'objet principal de cette manifestation organisée dans l'urgence à la faveur du psychodrame ultramédiatisé que vit l'UMP  sur fond de  bicéphalisme proclamé. Les Ivoiriens présents se sont faits forts de rappeler qu'à l'issue des élections présidentielles en Côte d'Ivoire il y a bientôt déjà 2 ans, le recomptage des voix a été refusé pour régler la crise post-électorale au motif que cette solution pacifique constituerait une injustice pour le Sieur Ouattara, la Communauté Internationale préférant imposer son candidat  par la force plutôt que par le respect des urnes et du Droit. Les milliers de victimes de cette guerre de la France contre des cibles civiles et militaires d'un pays souverain avec lequel la France n'est pas en guerre sont passées sous silence au nom de la raison d'Etat, au nom de la sécurisation à court terme de nos filières d'approvisionnement en matières premières et autres ressources stratégiques.
"Ce n'est pas l'UMP qui est en train de s'ivoiriser, mais plutôt les institutions africaines qui sont complètement UMPisées"
ont martelé les manifestants Ivoiriens et Panafricains, rappelant que le coup de force qui est en train de s'opérer à la tête de l'UMP au mépris des textes qui régissent l'organisation des élections au sein du plus grand parti français d'opposition  présente de fortes analogies avec la manière dont les dirigeants de ce même parti alors au pouvoir ont permis l'accès au pouvoir de leurs zélés serviteurs dans le déni total des institutions souveraines des pays concernés.
Comme tous les médias présents s'agglutinaient devant l'UMP ne daignant pas même nous accorder une seule minute d'attention tellement les massacres de populations civiles et le génocide des Wê sont loin de leurs préoccupations hexagonales, nous avons décidé qu'après près de deux ans de mobilisation sans aucune couverture médiatique sauf pour nous dénigrer, il était temps d'aller vers ces médias aux ordres. Et voilà ce que nous leur avons dit alors qu'ils refusaient même pour la plupart de prendre nos dépliants d'information :



                         Incidents devant le siège de l'UMP ! par verts92
(Après l’autoproclamation de John John Pdt de l’UMP, des Ivoiriens dénoncent les crimes de l’UMP en Côte d’Ivoire le 221112)
Nous avons également rappelé que pendant que les caciques du pouvoir se battent pour le fauteuil présidentiel de l'UMP, d'autres sont attraits devant la Justice, à commencer par Nicolas SARKOZY dans l'affaire BETTANCOURT (en les invitant à enquêter sur le délit d'initié encore plus grave par l'ampleur et les conséquences de Loïc FOLLOROUX gendre de OUATTARA et Dr Afrique d'ARMAJARO qui a spéculé à la hausse du cacao et engrangé plus d'un milliards d'euros), mais surtout MAM, Michèle ALLIOT MARIE, rebaptisée Mensonge Après Mensonge par nos soins qui doit comparaître dans deux affaires bien embarrassantes pour le pouvoir français (http://www.mediapart.fr/journal/international/211112/mam-aux-prises-avec-deux-affaires-ivoiriennes) :
- l'affaire Firmin MAHE dans laquelle 4 soldats sont renvoyés devant une Cour d'Assises parisienne du 27 décembre au 5 décembre 2012 pour avoir lâchement assassiné un civil alors blessé et inconscient sur ordre du Général PONCET pourtant relaxé depuis ;
- le bombardement de BOUAKE du 06 novembre 2004 ayant entraîné la mort de 10 personnes dont 9 soldats français injustement attribué à Laurent GBAGBO pour servir sa diabolisation alors qu'aujourd'hui l'avocat même des familles des victimes convoque à l'audience MAM en tant qu'ancienne Ministre de la Défense puis Ministre de la Justice. Rappelons que c'est cette accusation fallacieuse contre Laurent GBAGBO qui avait servi de prétexte à l'anéantissement de l'aviation militaire de la Côte d'Ivoire, un pays souverain avec lequel la France n'était pourtant pas en guerre et qui avait valu à Laurent GBAGBO et à son parti le FPI d'être excommuniés de l'Internationale Socialiste et déclarés infréquentables. Aujourd'hui que la vérité se fait jour, le parti socialiste, à commencer par François HOLLANDE devenu Président de la République française entre temps doit agir pour réparer l'injustice faite à Laurent GBAGBO et à son peuple en commençant par reconnaître ses torts dans cette affaire. Nous exigeons a minima qu'une commission d'enquête parlementaire soit mise sur pied en espérant que cela freinera au moins l'ardeur meurtrière des "chiens de guerre" que la France a imposé par la force en Côte d'ivoire pour pouvoir continuer tranquillement de piller les richesses du pays.

mercredi 21 novembre 2012

Alain Doh Bi enfin libre !

Hier nous vous alertions sur l'enlèvement et la séquestration du Bloggeur Alain Doh Bi. Après une intense mobilisation, il a été finalement libéré !

ALAIN DOH EST LIBRE !!!

Après une petite période de flottement, et de méfiance (nous sommes tous devenus des Saint-Thomas), le groupe de communication DEBOUT – COTE D’IVOIRE peut affirmer, après recoupements et vérifications, que le frère est LIBRE !
Chacun de vous, par sa mobilisation et son implication personnelle y a très certainement contribué. 

Merci infiniment à tous !

Ovajab (On Va Aller Jusqu'Au Bout) !!!

Pour Debout - Cote d’Ivoire
Ihkpatchin Djinhin Ihkpatchin





Plus d’infos sur le lien suivant :
http://nouveaucourrier.net/cote-divoire-le-blogueur-alain-doh-bi-libere-par-la-police-politique-hier/

lundi 19 novembre 2012

APPEL A LA MOBILISATION : Alain Doh Bi enlevé et torturé par la DST ivoirienne


Envoyons cette image et toutes les informations que nous avons sur le camarade Alain Doh Bi surtout celles relatives à sa détention illégale à toutes les organisations des droits de l'homme. Amnesty International et Human Rights Watch sont très réceptifs en ce moment sur les cas de tortures et d'arrestation extra-judiciaires du régime ouattara.
Les Patriotes Ivoiriens du Royaume Uni demandent la libération sans condition du Patriote et Blogueur pour la patrie Alain Doh Bi. Nous disons au régime dictatorial de mossi Dramane que rien, ni même sa tyrannie ne nous arrêtera jusqu'à sa chute. Nous continuerons de dévoiler la vérité et le peuple ivoirien sera justifié.
                          


N'oublions pas qu'Alain Doh Bi n'est pas le seul à être injustement emprisonné dans ce pays de non droit qu'est devenue la Côte d'Ivoire occupée par la France via le régime sanguinaire et illégitime de Ouattara. Exigeons la libération de tous les prisonniers politiques mais aussi le jugement de tous les criminels qui endeuillent la Côte d'Ivoire depuis 2002 car l'impunité est le plus grand facteur de récidive !






Plus d'infos sur le lien suivant :

AGENDA DES MANIFESTATIONS DE LA RESISTANCE IVOIRIENNE*

"Pour une solution pacifique aux crises postélectorales"
Sit-in devant le siège de l'UMP ce jeudi 22 nov 14h/19h 
238 rue de Vaugirard PARIS15ème Métro Vaugirard L12 
pour exiger le respect des règles de droit ainsi que le recomptage des voix, solution pacifique aux contentieux électoraux qui a été refusée à la Côte d'Ivoire et à son peuple souverain. Nous dénoncerons encore et encore l'occupation militaire de la Côte d'Ivoire via le régime illégitime d'Alassane Dramane Ouattara avec son cortège de victimes : génocide du peuple Wê ; assassinats de partisans réels ou supposés de l'ancien Régime ; arrestations, détentions, extraditions illégales et tortures de centaines d'opposants ; atteintes aux libertés fondamentales notamment celle de la presse, viols, pillages, expropriations, exil forcé,...

stop-genocide-cote-divoire-9.PNG2 Présidents pour l'UMP : OR DONC ON PEUT RECOMPTER LES VOIX !

La confusion règne en ce moment dans le parti de Nicolas SARKOZY. A l’issue de l’élection pour la présidence de l’UMP, Jean François COPPE et François FILLON revendiquent tous deux la victoire. On parle de bourrage d’urnes donc de tricherie électorale. Et dans ces conditions, la voie royale qui est choisie est le recomptage des voix. Ce que justement ce parti de sanguinaire avait refusé en Côte d’Ivoire, vous vous en souvenez. 

Or donc on peut choisir de recompter les voix plutôt que d’opter pour des bombes…. Dieu nous regarde tous et il a le dernier mot.


Source : gehco.unblog.fr
      2 Présidents pour l'UMP : DONC ON PEUT RECOMPTER LES VOIX !

La confusion règne en ce moment dans le parti de Nicolas SARKOZY. A l’issue de l’élection pour la présidence de l’UMP, Jean François COPPE et François FILLON revendiquent tous deux la victoire. On parle de bourrage d’urnes donc de tricherie électorale. Et dans ces conditions, la voie royale qui est choisie est le recomptage des voix. Ce que justement ce parti de sanguinaire avait refusé en Côte d’Ivoire, vous vous en souvenez. 

Don on peut choisir de recompter les voix plutôt que d’opter pour des bombes [...]

Source : gehco.unblog.fr


Conférence de presse de Pablo U Wa le samedi 24 novembre à PARIS 


SHOWBIZ-PARIS: PABLO U-WA SORT SON NOUVEL ALBUM, « INDÉPENDANCE » 

jeu, 15 nov. 2012 - 9:40  

Pochette de l

Pochette de l'album Indépendance de PABLO U-WA..

Le 15 novembre 2012 par IVOIREBUSINESS - La Star internationale de reggae, Pablo U-Wa, vient de sortir son cinquième et nouvel album intitulé « INDÉPENDANCE ».Cet album représente une suite logique de son précédent album « RENAISSANCE ».

L’artiste reste toujours optimiste malgré la gravité des sujets abordés.
Dans ce nouvel album, l’artiste Pablo U-Wa, d’origine ivoirienne, aborde des thèmes d’actualité et de vérité tels que la justice, l’amour, la paix, l’environnement, et l’égalité.

L'album INDÉPENDANCE sera présenté au cours d'une conférence de presse le 24 novembre 2012 de 15h à 18h, à la maison de L'Afrique au 7 rue des carmes 75005 Paris.

Pour tout contact, appeler le  06 03 31 68 18.

Mireille (Mimi) Kouamé


Conférence Thibeaud OBOU le samedi 24 novembre à MONTROUGE Porte d'ORLEANS de 13h30 à 18h
Bonjour,
Je vous invite à ma conférence sur :

LE PANAFRICANISME ET LE PATRIOTISME – LE CAS DE LA  COTE D’IVOIRE

A L’INVITATION de L’OPPOSITION CONGOLAISE EN FRANCE RÉUNIE ET RENOUVELLEE FACE AUX DIPLOMATES ET A LA PRESSE.

Samedi 24 novembre 2012 de 13h30 à 18h

40-42 rue Barbès 92120 Montrouge

DE 13H à 18H00 
Metro : Porte d’Orléans côté Montrouge en face de l’hôtel IBIS. 

Thibeaud OBOU
Consultant en Stratégie & Expert en Organisation
Président de AFRICAINS DU MONDE
 +33 (0) 6 63 00 93 71www.africainsdumonde.com


An 1 de la déportation du président Gbagbo le 1e décembre 2012: Grande marche à la Haye


           http://www.saftv.org/invitation-an-1-de-la-deportation-du-president-gbagbo

Comité de Pilotage des Actions de la Diaspora (CPAD)

Patriotes ivoiriens et africains,

Le 1er décembre prochain, il y aura un an que le président Laurent GBAGBO a été déporté à la Haye. C’est une date douloureuse certes mais, pour la Résistance, c’est surtout une date symbolique qui ne peut passer sous silence. Aussi en accord avec l’ensemble des mouvements et leaders de la Résistance, a-t-il été décidé de marquer cette journée par une GRANDE MARCHE de soutien au Président Laurent GBAGBO et au peuple martyr de Côte d’Ivoire qui est en proie à la barbarie quotidienne du régime ethno-dictatorial du sieur Alassane Ouattara.
Cher camarades de lutte, après plus d’un an d’une mobilisation pacifique tous-azimuts contre l’imposture d’Alassane Ouattara et ses soutiens internationaux, la lutte pour la restauration de la démocratie en Côte d’Ivoire a engrangé d’importants succès.

Les agitations de l’ONU, de la CPI, et du gouvernement illégitime d’Alassane Ouattara face à la mobilisation sans faille des démocrates de tous horizons montrent que nous tenons le bon bout. Les incongruités du récent rapport du comité d’experts de l’ONU et le blocage de la CPI à rendre son verdict équitablement dans le procès contre le président Laurent Gbagbo en sont des signes patents. Quand à Dramane Ouattara, l’illégitimité et l’incompétence de même que la nature profondément criminelle de son régime ne sont plus à démontrer.

Toutefois, chers camarades, le serpent n’est pas encore mort. Notre combat pour la vérité arrive à un tournant déterminant, rendant notre présence à la Haye un impératif pour marquer le nouveau départ de la Résistance et pour le retour à la justice et à la paix en Côte d’Ivoire.

Le CPAD et tous les mouvements de la Résistance vous exhortent donc à prendre dès à présent toutes les dispositions nécessaires pour répondre présent à la Grande Marche du 1er décembre 2012 dans les rues de la Haye.

Ensemble, on ira jusqu’au bout.
Pour le CPAD
Dr Doua Y. Joachim
Le chargé de la communication

UNIVERSAL REGGAE FESTIVAL 2012 Samedi 01 décembre à SAINT-DENIS "SOS rasta village en Côte d'Ivoire"


RAS DUMISANI & AFRIKHAYA BAND, ROMY K, et PABLO U WA répondent "Présents" à l'appel que lance "UNIVERSAL REGGAE FESTIVAL 2012"pour soutenir la Cause Rasta en Afrique. En effet, témoin et porte parole,ROMY K prête la Voix à son propre Festival
pour dénoncer les graves INJUSTICES appliquées à l'égard des populations Rastas.En Côte d'Ivoire,  un village entier vient d'être entièrement rasé sans préavis, mettant à la rue des familles entières sans un bagage de survie...votre simple présence, et sa participation légère d'entrée à la salle"LIGNE 13",
contribueront à soutenir dans l'urgence ces familles et leurs enfants, démunies, rassemblons-nous en masse pour témoigner à l'unissonde la positivité de cette Cause Universelle et Humanitaire.
Renseignements :  06 18 71 71 82
*La Ligne 13 : salle de spectacles 
 12 place de la Résistance et de la Déportation 93 200 Saint-Denis
Téléphone :  01 83 72 20 90
Email : ligne13@ville-saint-denis.fr
MÉTRO PORTE DE PARIS LIGNE 13
Aphrika-Beat
http://93.agendaculturel.fr/festival/live-reggae-sos-village-rasta.html
SOS RASTA VILLAGE in CÔTE D'IVOIRE BY ROMY.K

Grande soirée de dédicace de l'artiste Sahizo le vendredi 07 décembre à SAINT-DENIS
Concert exclusif de Komandant Simi Ol le mercredi 19 décembre à PARIS au Point Ephémère