TIBALA

Chers amis de la liberté et de la souveraineté des peuples, La démocratie ne s'impose ni par la force, ni de l'étranger pas plus qu'elle ne s'achète ! Elle se construit pas à pas dans le respect des peuples et de leurs institutions souveraines. Mais courage, résistons et soutenons le souverainiste Laurent GBAGBO car son combat, c'est aussi le nôtre, celui de tous les citoyens libres et égaux en droit. Après avoir armé, formé, financé, renseigné et protégé les rebelles de OUATTARA depuis 2002, la France a imposé son poulain à la tête de la Côte d'Ivoire pour garder la mainmise sur les richesses de ce pays (pétrole, cacao, café,...). Elle participe activement à l'épuration ethnico-politique qui se poursuit dans l'indifférence coupable tant de la Communauté Internationale que des média et des partis de gouvernement.

vendredi 21 juillet 2017

Libération de Pierre Simon EHIVET... On s'en réjouit mais que fait-on pour les autres ?

L'Affdo-ci Detenus d'Opinion  nous informe que Pierre Simon EHIVET a été libéré le mercredi 19 juillet 2017. On s'en réjouit pour lui et pour les siens. 
Rappelons toutefois qu'il avait été injustement incarcéré en novembre 2012 quelques jours seulement après la publication d'un article sulfureux de Maria MALAGARDIS contre la première Dame Simone EHIVET GBAGBO.
En ce vendredi 21 juillet d'ouverture des 8èmes jeux de la francophonie, en Côte d'Ivoire, la même Maria MALAGARDIS s'honorerait de publier un article sur le régime criminel d'Alassane OUATTARA dans lequel pas moins de 3 prisonniers politiques viennent de perdre la vie en un mois des suites des traitements inhumains et dégradants subis durant leur incarcération arbitraire :
RIP Todé BONFILS qui nous a quittés le 29 juin 2017, Joseph SERY le 11 juin 2017 , Jean Assié KOUATCHY le 20 mai 2017. Ils sont tous les trois décédés après 5 ans de détention aussi arbitraire que criminel en proie à toutes sortes de tortures physiques et morales comme beaucoup d'autres avant eux.
La lutte continue pour tous ceux qui souffrent dans ce pays de non droit qu'est devenue la Côte d'Ivoire sous Alassane OUATTARA et ses bourreaux en treillis ou en col blancs que sont sa mante religieuse Dominique, son PAN criminel Guillaume SORO, son voyou tortionnaire Hamed BAKAYOKO, sa lâche crapule d'ex-Président Henri Konan BEDIE ainsi que tous les autres chiens de guerre, médiacrasseux et dirigeants de ce monde corrompus qui les maintiennent au forceps au pouvoir pour préserver leurs marchés juteux au détriment du peuple ivoirien.
          
                      Todé BONFILS             Jean KOUATCHY                 Joseph SERY